Shaping Sharing Agriculture

Une œuvre-enquête de Sylvain Gouraud en collaboration avec g.u.i.


Shaping agriculture est un projet initié en 2012 par le photographe
Sylvain Gouraud.

Ayant déménagé dans un petit village de l’Essonne, il s’est mis à arpenter le territoire à la recherche des acteurs, humains et non humains, qui constituent le réseau de l’agriculture contemporaine.

Les choix opérés lors de l’enquête tiennent compte de la volonté de repenser le système agricole en rupture avec la dialectique nature v/s culture. En suivant le fil des techniques, il tente d’échapper à l’opposition classique entre une agriculture intensive et polluante, qui « nourrit le monde », face à des pratiques naturelles, archaïques et labelisées Bio. Cette dynamique lui permet de s’extraire d’un jugement de valeur pour activer les effets, les causes et les conséquences et déployer le réseau des acteurs d’une agriculture qu’on appelle « raisonnée ».


L’enquête se précise au fur et à mesure et différentes thématiques nous permettent aujourd’hui de rentrer plus concrètement dans l’archive photographique.

Après avoir étudié la construction du paysage avec le Laboratoire architecture et anthropologie, nous avons travaillé sur la place de l’herbe dans l’agriculture pour le numéro 81 de la revue chimère.
D’autres fils narratives sont en construction : Questions d'échelle, Le rapport au milieu, L’esthétique au travail, L’arbre des croyances, Les lignes du Savoir, La contrainte au loin.

Les thématiques

Introduction au projet

Le paysage

L'herbe

timeline du projet


activations


Depuis sa naissance, le projet se développe par des activations successives. Ce sont des rencontres, des publications, des expositions… Nous remercions tous les participants à ces événements.

Exposition à Chamarande

Résidence artistique en 2011-2012. Exposition évolutive pendant la résidence. Rencontre débats avec les acteurs rencontrés (agriculteurs, chercheurs à l'INRA, agronome). Exposition finale, récapitulative d'un an d'enquête.

Workshop sur les capacités expressives des images.

Les similitudes visuelles et les univers esthétiques qui s'y rattachent - avec l’Utile Ignorance, studio 923a et g.u.i. à Strasbourg

Les questions d’échelle

Journées du patrimoine à Boutigny sur Essonne. Présentation du projet dans la salle d’exposition de la mairie. Dispositif vidéos et sonore et table de retroprojection.

Journée d'étude sur les formes de l'enquête.

Laboratoire Architecture et Anthropologie - Université Paris Villette. Présentation de l'enquête et de ses modalités de captation/présentation. Deux journées de travail pour construire en commun une narration autour de la question de l'impact de l'agriculture sur le paysage.

Chimère n°82

Rencontre lors de la parution du Numéro 82 de la revue Chimère. Revue de schizoanalyses fondée par Gilles Deleuze et Felix Gattari. Coordination éditoriale : Anne Querrien et Marco Candore.

Enquête sur les modes d'existence.

Sur une invitation d'Antoine Hennion dans le cadre de son séminaire "attachements" au CSI de l'école des mines à Paris.
Séance de travail sur le mode d'existence FIC construits par Bruno Latour dans son livre Enquête sur les modes d'existence.
IKKM, Weimar

Narration 2.0

Exposition-Résidence au Shadok (Strasbourg). C’est à l’invitation de la Société pour la diffusion de l’utile ignorance que l’artiste a développé une branche de l’enquête de part et d’autre du Rhin autour de pratiques agricoles différentes telles que la biodynamie. Des pratiques qui interrogent notamment notre rapport à l‘objectivité. Soirée « L’agriculture des esprits » avec Sylvain Gouraud, Olivier Meyer et Jérémy Joncheray ainsi que les participants de l’enquête.

Reset Modernity

Exposition Reset Modernity au ZKM de Karlsruhe. Exposition de Bruno Latour et Peter Weibel. Installation réalisée avec Enzyme Studio.


2016

Reset Modernity


augmenter l'image

L’image peut être augmentée par une importante somme d’informations consultables par le spectateur au gré de son intérêt

usages des documents

Embarquer toutes les infos dans les images
- Éviter de passer par une base de données
Utilisations de Lightroom
- Taguage
- Sélection
- Gps + export
- Cartographie des prises de vues
Maquette HTML
- filtrage

Les dispositifs-outils


Chaque situation, chaque événement, nous a amené à développer un dispositif spécifique pour la rencontre, la diffusion de contenus, le débat, l'enregistrement et surtout l'écriture des narrations vers le film. Véritables outils ad hoc ils nous permettent de mieux nous adresser au sujet de l’enquête.
Des tests …
Des outils d’aller-retour………

Dispositifs de captation - Aller

Objectif macro "fait main". Il s'agit ici de photographier une graine sans passer par la vue surplongeante et dominatrice du microscope.

Dispositifs de projection - Retour

valise
La valise est un outil de diffusion du travail en cours auprès du public concerné. Transportable, elle permet de s'installer n'importe où pour diffuser ses contenus ou capter des interviews.
Dans sa première version, la valise permet de diffuseur sur un video-projecteur des impressions laser au format A3.
valise-V4
Dans sa deuxième version, la valise permet de diffuseur sur un video-projecteur des diapositive grand format (10cm par 12cm).Elle permet aussi de passer les images sur une table lumineuse et rétroprojecter les images grace à un dispositif optique, sans perte de qualité.
projo-valise
Une troisième version a été conçue avec un mécanisme de défilement des images pour l’exposition Reset Modernity de Bruno Latour et Peter Weibel au ZKM.

Suites


Poursuite des rencontres et prises de vues

L'enquête continue de progresser
Après avoir visité : La commission européenne, la chambre d'agriculture, l'académie d'agriculture, la Coopérative Agricole de la Bausse et du Perche, la Coop Ile de France Sud, La base aérienne de l'IGN à Creil, La Ferme du Moulon à l'INRA, la banque de semence au Jardin Botanique de Bruxelles, l'usine MAssey Ferguson de Beauvais, la plateforme de compost de Vert le Grand, le concours international de Labour à St Illiac ou le Syndicat des eaux de l'Hurepoix, entre autre....
Différentes histoires ont pu voir le jours, d’autres attendent que des prises de vues soient réalisées pour être totalement finalisées.

Le rapport au milieu :
La société Koppert qui élèves des insectes auxiliaires de culture
Le service analyse et prospective de l'Union Européenne

L’esthétique au travail :
L'agence de communication hornallanderson qui a dessiné le paquet de chips Lays "paysannes" "nature"
La Firme Giants software qui édite le logiciel Farming simulator à Zurich en Novembre 2014.

Les lignes du Savoir :
Unité de recherche en Pédologie de l’INRA de Rennes
Le Factor e Farm de Marcin Jacubovsky qui a inventé un wikipedia pour construire ses propres outils de production agricole.

La contrainte au loin :
Le service actuariat de Groupama

L’arbre des croyances :
Une ferme en Biodynamie en Alsace au printemps lorsque les agriculteurs déterrent les cornes de vaches chargées d’humus.
Le Goetheanum à Bales, maison et centre de conférence de Rudolph Steinert.
La marque demeter aussi implantée en Alsace.
Le monastère de Solan en Dordogne.

Un partenariat est en train de se construire avec le Shadok, « la fabrique du numérique » à Strasbourg, pour une proposition de résidence en Alsace sur le thème de spratiques ésotériques dans l’agriculture.

et bien d'autres encore....

Les outils

crédits


Une enquête de Sylvain Gouraud
En collaboration avec l’atelier g.u.i.

Benoît Verjat et Nicolas Couturier

Co-production

Sylvain Gouraud, g.u.i., l’Utile Ignorance.
Ce projet a bénéficié d’une aide à la maquette du Dicréam.

Ce travail a d’abord été soutenu par le domaine de Chamarande ou
Sylvain Gouraud a été invité en résidence par COAL pendant l’année 2012. Au cours de sa résidence, il a mis au point un accrochage évolutif. Il a organisé des rencontres entre les acteurs photographiés et le public en utilisant les images comme base de dialogue. C’est de cette énergie de la rencontre, cette production de savoir partagé et très localisé qui l’ont poussé à construire une base de donnée communautaire sur le sujet.
En septembre 2012, Bruno Latour à publié son livre Enquête sur les modes d’existence, une anthropologie des modernes. En novembre il dévoilait l’interface de son livre augmenté, qui recevra au fur et à mesure les notes, documentations et références qui s’y rapportent.
Cette interface numérique élaboré est une ouverture de son texte à la critique avec la volonté de rompre avec le modèle classique de production du savoir « up-down » pour favoriser une co-construction, en réseau : une composition. La série d’images de Sylvain Gouraud sur l’agriculture alimentera le mode d’existence RES (réseaux).
Cette enquête a fait l’objet de recherches intenses et une base de documentation a été amassée : des interviews d’experts, des réunions enregistrées, des actions filmées... Ces éléments très hétérogènes sont des points de références, des accroches qui permettent aux histoires de se construire en fonction de l’angle d’attaque.